FR

Donald Byrd

article - Donald Byrd

Donaldson Toussaint L’Ouverture Byrd II, plus connu sous le nom de Donald Byrd, est un trompettisteaméricain de jazz, né à Détroit le et mort le à Dover dans le Delaware.

Donald Byrd
Donald Byrd en concert
Informations générales
Nom de naissance Donaldson Toussaint L’Ouverture Byrd II
Naissance
Décès (à 80 ans)
Dover, États-Unis
Activité principale trompettiste, compositeur
Genre musical Hard bop, jazz fusion, jazz-funk
Instruments trompette
Labels Blue Note Records

modifier

. . . Donald Byrd . . .

Donald Byrd est le fils d’un pasteur méthodiste de Détroit[1]. Il étudie la musique dans une école préparatoire, la Cass Technical High School, incubateur de talents parmi lesquels Alice Coltrane, Paul Chambers, Ron Carter[2], et dont le directeur musical est le compositeur Harry Begian (en). Il intègre l’université de Wayne State avant de servir dans l’US Air Force entre 1951 et 1953, où il continue de pratiquer la musique en jouant dans plusieurs groupes[3],[4]. Il obtient un bachelor’s degree puis s’installe à New York en 1955. Il poursuit ses études à la Manhattan School of Music et décroche un master’s degree[1].

Donald Byrd devient l’une des figures du courant hard bop[5],[6]. Alors qu’il est encore étudiant à Manhattan, il rejoint les Jazz Messengers d’Art Blakey[4], puis joue avec de très nombreux jazzmen, dont Max Roach, John Coltrane, Sonny Rollins et Thelonious Monk[4],[5]. En 1960, Byrd recrute Herbie Hancock, qui est alors un jeune pianiste au talent prometteur, dans le quintette qu’il a formé en 1958 avec le saxophoniste Pepper Adams[3],[7].

Donald Byrd au “Blue Note”, Bruxelles, 1964

Dans les années 1970, il s’éloigne du mouvement hard bop et se tourne vers le jazz fusion, le jazz-funk, le soul jazz et le rhythm and blues. Il produit alors Black Byrd (en) avec les Mizell Brothers (en). Vendu à plus d’un million d’exemplaires[5], il demeure longtemps le disque le plus populaire du label Blue Note Records. Le morceau-titre atteint la 88e place du Billboard Hot 100[1]. En 1973, il monte le groupe The Blackbyrds (en), composé d’étudiants de l’université Howard, afin de produire leur musique[1],[8]. Ils rencontrent le succès avec des titres comme Walking in Rhythm et Time is Movin, qui se classent dans le Top 20 du hit parade rhythm and blues[5], ou encore Rock Creek Park qui est par la suite fréquemment samplé par les artistes rap comme Nas et Public Enemy[1].

En 1977, il participe au FESTAC 77, un festival des cultures et arts noirs et africains qui se tient à Lagos, au Nigeria, et réunit près de 60 pays[9].

. . . Donald Byrd . . .

Cet article est issu du site Web Wikipedia. L’article original peut être un peu raccourci ou modifié. Certains liens peuvent avoir été modifiés. Le texte est sous licence “Creative Commons – Attribution – Sharealike” [1] et une partie du texte peut également être sous licence selon les termes de la “GNU Free Documentation License” [2]. Des conditions supplémentaires peuvent s’appliquer aux fichiers multimédias. En utilisant ce site, vous acceptez nos pages Mentions légales . Liens Web : [1] [2]

. . . Donald Byrd . . .

Back To Top